Comment renforcer votre système immunitaire pour l’automne ?

C’est l’automne, même si pour certain c’est l’été indien, il va être temps de se préparer pour les grands froids et renforcer son système immunitaire.

Les médias s’en mêlent également parlant de plein de conseils pour votre santé, mais comment si retrouver dans tout ce qui est dit. Une première chose : ne croyez pas tout ce qu’on vous dit à la radio ou à la télévision. C’est l’occasion et le moment justement de parler de vaccination, car un de ces conseils est le vaccin contre la grippe.

Que penser de ce vaccin ? Ou des autres …

Première constatation :
Mon père ne faisait jamais la grippe, une année sous les bons conseils de son médecin il se laisse convaincre de faire le vaccin contre la grippe, cette année là … il a fait 5 fois la grippe … cherchez l’erreur!
Il a compris depuis il ne le fait plus.

Parlons simple d’abord

Par le vaccin, on injecte la souche de la maladie pour que l’organisme se prépare à combatte la maladie quand elle arrivera, l’idée est bonne, mais tout ce qu’y l’entoure ne l’est pas, car dans ce vaccin il y a d’autre chose nettement moins bonne, comme les adjuvants pour stabiliser ce vaccin ou pour le conserver.
Un petit mot sur ces adjuvants, outre les traces de formaldéhyde ou d’antibiotiques, citons l’alumine, de l’hydroxyde d’aluminium mis en cause dans l’apparition de maladies neuromusculaires auto-immunes comme la myofasciite à macrophages ou encore le thermiosal, un conservateur à base de mercure. Présent à des doses de 5 à 25 microgrammes, alors qu’une exposition prolongée à 15 à 30 microgrammes dans l’air est source d’atteintes neurologiques. Encore une fois .. cherchez l’erreur!

Et l’excès nuit en tout, quand, par exemple, on injecte sept vaccins en un coup à un bébé de moins de trois mois dont le système immunitaire n’est pas encore développé. Sans compter que la plupart des mamans ne sont pas au courant que dans cette seule injection il y a sept vaccins.

Vous imaginez ? Sept vaccins, sept maladies injectées en même temps dans un petit organisme qui n’est pas prêt !
Bonjour les dégâts et vous vous étonnez que nos petits bouts ont des problèmes d’allergies entre autres problèmes, rien d’étonnant après un tel cocktail injecté.

Si vous voulez en savoir plus sur la vaccination voici un super article

Revenons à comment aider notre système immunitaire pour l’hiver.

Mieux vaut prévenir que guérir !

Pour que votre automne et votre hiver soient sous le signe de la bonne santé, voici quelques produits naturels à avoir sous la main.

Le miel : je vous en ai déjà parlé est un antibiotique naturel aux propriétés antiseptique. Le miel contient de nombreuses vitamines et minéraux qui renforcent le système immunitaire.

La propolis : les abeilles sécrètent et l’utilisent pour protéger la ruche des agressions extérieures.

Pour rester dans les produits de la ruche. La gelée royale, elle est reconnue pour ses apports en vitamines, oligo-éléments, minéraux et acides aminés, c’est un revitalisant naturel.

N’hésitez pas à utiliser les épices telles que la moutarde, le poivre de Cayenne, le clou de girofle, le gingembre et la cannelle dans vos petits plats de l’hiver. Ce sont des décongestifs naturels.

L’Acérola est une cerise, le fruit le plus riche du monde en vitamine C. Cette vitamine C naturelle joue un rôle majeur dans la lutte contre la fatigue et la résistance de notre organisme vis-à-vis des infections hivernales.

Le Ginseng est un concentré d’éléments vitaux : minéraux, oligo-éléments, vitamines, acides aminés, etc. Tonifiant et revitalisant.

L’Ail : possède des propriétés antivirales et antibactériennes. L’ail nettoie le foie et stimule la production de globules blancs. Un antibiotique puissant qui tue les bactéries, les virus et les champignons. Idéalement, se devrait être à l’état frais, crus et broyés avec une cuillère ou un presse ail, mais juste avant de manger.

Légumes verts : Les légumes à feuilles vertes comme le chou frisé, les blettes et les épinards fournissent des vitamines B12, A, C et K, de l’acide folique et du potassium, tous utiles pour renforcer son système immunitaire.

Acide/alcalin : Un bon équilibre entre les apports acides et alcalins permet d’avoir une bonne digestion et de guérir facilement. On peut par exemple boire du citron pressé dans un verre d’eau bouillante.

Si malgré cela la grippe vous rattrape au tournant …

La grippe est un virus, les antibiotiques sont totalement sans effet pour la soigner. Par contre, les traitements naturels sont parfaits. … Pas besoin de masque

Dès les premiers symptômes

Cuivre en oligo-élément, seul ou combiné à l’argent et à l’or, trois prise par jour

Acérola, la vitamine C combat efficacement.

Echinacée, anti-infectieux, en teinture-mère 50 gouttes 2 fois par jour ou en extrait, 1 gélule matin et midi.

Ginseng, stimulant, en teinture-mère 50 gouttes 2 fois par jour ou en extrait, 1 gélule matin et midi.

Chlorure de magnésium, combat la fatigue et booste le système immunitaire.
On trouve cela en pharmacie pour 2-3 euros le sachet. On dissout le sachet dans un litre d’eau et on boit un ou deux verres de cette eau par jour. La solution se conserve plusieurs jours. En fonction des problèmes que l’on cherche à combattre on peut faire des cures plus ou moins longues, d’une dizaine de jours à 20 jours (pour la fatigue chronique par exemple). Lorsqu’on est simplement enrhumé, on peut en prendre tant que l’on présente des symptômes de la maladie.
Il existe une multitude de sites qui en parlent, comme celui-ci

Les huiles essentielles :

En diffusion pour purifier votre environnement

  • HE de Pin maritime, Pinus pinaster
  • HE d’Eucalyptus, Eucalyptus globulus
  • HE d’Eucalyptus radié, Eucalyptus radiata
  • HE de Myrte, Myrtus communis
  • HE de Pamplemousse zeste, Citrus paradisi
  • Mélangez à parties égales dans 1 flacon de 30 ml ou utilisez séparément.

En soin :

HE d’Eucalyptus radié à part égale avec HE de ravintsara (cinnamomum camphora)
en friction sur le torse et le dos jusque 4 fois par jour jusque amélioration.

Oscillococcinum : 1 dose sous la langue, deux à trois fois par jour, à six heures d’intervalle.

Chlorure de magnésium : un sachet de 20g à diluer dans un litre d’eau. Prendre 1/4 à 1/3 de verre toutes les 3 heures le premier jour puis 3 X jour ensuite. Ne pas en prendre plus de trois semaines.

Et bien sûr, éviter au maximum tout ce qui est sucré, manger le plus végétal et léger possible et boire des tisanes de thym dans la journée.

Les aliments fermentés tels que le kéfir, kimchi, le miso, marinades, la choucroute, etc. Qui sont riches en probiotiques. La recherche scientifique montre que 80 pour cent de votre système immunitaire réside à l’intérieur de votre tube digestif, donc il faut manger des aliments riches en probiotiques, ou prendre un probiotique de haute qualité, aidera à soutenir votre système immunitaire.

Assurez-vous de boire beaucoup d’eau fraîche et pure. L’eau est essentielle pour le fonctionnement optimal de chaque système dans votre corps et vous aidera avec les sécrétions du nez bouché et la perte des toxines. Vous devez boire suffisamment d’eau afin que votre urine ait une couleur jaune pâle.

Profitez-en pour mettre à profit la coutume de la soupe de poulet de nos grands-mères pour le rhume. La soupe de poulet peut aider à réduire vos symptômes. Le poulet contient un acide aminé naturel, la cystéine, qui peut diluer le mucus dans les poumons et le rendre moins collant afin que vous puissiez l’expulser plus facilement.

Les soupes en conserve ne fonctionnent pas comme la version maison.

Pour de meilleurs résultats, faites en une vous-même ou demandez qu’on vous la fasse et servir la soupe chaude et épicée avec beaucoup de poivre. Les épices vont déclencher une libération soudaine de fluides aqueux dans la bouche, la gorge et les poumons, ce qui aidera à diluer le mucus des voies respiratoires de la sorte qu’il est plus facile de cracher et d’expulser. Oui oui nos grands-mères savaient quoi faire.

Je suis sûr qu’avec ces quelques conseils vous passerez un super hiver en pleine forme.
Si toutefois vous attrapez un petit rhume ou une petite grippe, n’oubliez pas de venir me relire et surtout n’oubliez pas que vous avez surement besoin d’un peu de repos.