Vertus miraculeux du miel !

J’avais oublié de vous le dire dans mon article pour nos petits bouts et mon amie Maryse m’a posé la question sur le miel pour les fesses rouges, remède souverain bien sûr pour cela, le miel cicatrice les fesses, mais pas que.

Comment expliquer l’effet miracle du miel.

Le miel contient diverses substances possédant des qualités bactéricides. Selon l’origine des fleurs butinées, le miel contient des huiles essentielles (action bactéricide et bien d’autres connues) et des traces de propolis, cette cire que les abeilles utilisent pour colmater les interstices de la ruche et qui a des effets anti-infectieux puissants, mais aussi antifongiques et antigerminatoires pour les grains de pollen.

Depuis des milliers d’années les vertus thérapeutiques du miel sont connues.

En plus de sa consommation comme aliment ou condiment, le miel était utilisé dès l’Antiquité pour soigner les blessures et embellir la peau. Hippocrate (460/377 av. JC), le père de la médecin dans l’Antiquité, disait que l’usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse et il le prescrivait pour combattre la fièvre, les ulcères, les blessures et les plaies purulentes. Jusqu’à l’époque de Paracelse (1493-1541), le miel était tenu en haute estime en médecine. Il était utilisé comme agent antiseptique pour la guérison des infections et s’avère efficace pour le soin en douceur des verrues, des furoncles et autres boutons infectieux. D’ailleurs, lors de la première, puis de la seconde guerre mondiale, on utilisait encore le miel pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats.