Si on aidait bébé avec de petites choses naturelles ?

Après une discussion avec une nounou d’enfer qui crise un peu sur les parents qui gavent leur petit bout de « doliprane » et autre médication en tout genre pour le moindre bobo comme les poussées de dent ou l’érythème fessier, je vous fais un article sur les petites choses naturelles qui peuvent aider nos bébés.

Comme le premier problème majeur des bébés est quand même les soucis de peau actuellement, quelques petites informations sont nécessaire.

En médecine naturelle, les maladies de peau sont le signe de perturbations qui concernent tout l’organisme, Samuel Hahnemann, père de l’homéopathie, pensait que les maladies de la peau n’étaient pas des affections locales, mais la manifestation de disfonctionnements internes perturbant l’équilibre biologique. Si l’on occulte les maladies de la peau, la conséquence peut être le déplacement des symptômes vers les organes internes.

L’exemple de mon fils qui à 2 ans avait des problèmes d’eczémas dans le pliant des jambes et des bras. En maman consciencieuse de vouloir soulager son petit bout des démangeaisons, le médecin m’a prescrit une « merveilleuse » pommade à base de cortisone, merveilleuse car le lendemain il n’avait plus rien, plus aucune trace d’eczéma, ni de démangeaison, c’est magnifique n’est-ce pas? Oui, sauf qu’ensuite il a développé de l’asthme. Par son traitement on a occulté le problème de peau et la perturbation sous-jacente, ce qui a fait déplacer les symptômes. Ce qui arrive fréquemment avec les traitements chimiques.

La phytothérapie considère que les maladies de la peau sont l’expression d’un disfonctionnement de tout l’organisme. Les thérapies naturelles ont donc pour objectif de stimuler l’élimination des toxines et de changer les dispositions de l’organisme. Pensez-y avant d’utiliser une médication pour vos petits bouts.

Les causes pouvant être à l’origine des maladies de peau:

  • Des facteurs irritants: par exemple le savon, contacts répétés avec l’eau, laine, tissus synthétiques, crèmes, transpiration, urine, selles, toxines ambiantes (peintures, laques, matières synthétiques, etc.).
  • Des aliments : sucre, farine blanche, lait, agrumes, agents de conservation.
  • L’activation du système immunitaire: vaccins (on en reparlera), infections, irritants microbiens.
  • Des facteurs psychiques.

On va aborder trois petits soucis de bébé:

1. L’érythème fessier

C’est une réaction cutanée inflammatoire non-allergique située dans la zone des langes, due à des agents irritants extérieurs.
Favorisé par l’humidité, les frottements et la chaleur. Elle peut s’accompagner de candidose.

Quelques plantes pour aider

L’écorce de chêne à utiliser en lavement dans les cas graves, avec de nombreuses lésions ouvertes et beaucoup d’humidité.
Les fleurs de camomille en tisane en usage interne ou en décoction en usage externe.
Les fleurs de souci en tisane en usage interne pour stimuler le métabolisme , ou en décoction en usage externe (voir recette de pommade au souci)

Dans des cas graves, on devrait renoncer à mettre des langes par période d’une heure environ, pour permettre aux petites fesses de prendre l’air et de sécher.

Mesure préventive : Recouvrir la peau à l’aide d’une vaseline maison (voir recette), ce qui, dans une large mesure, empêche l’irritation de la peau. Une dermatite fessière par contre ne tolère pas de pommade fortement grasse et couvrante car, par la rétention de chaleur et de l’humidité, les symptômes peuvent être renforcés.

Attention à l’alimentation également.

Un petit mot sur la vaseline, appelée aussi gelée de pétrole, ça donne moyennement envie la du coup. Nos grands-mères nous en tartiraient royalement les fesses, bon oui, mais s’il y a moyen d’utiliser autre chose ce n’est pas plus mal. J’ai trouvé une recette de vaseline maison très facile à faire

Quelques recettes faciles pour bébé:

Vasseline maison:

1 tasse (250ml) d’huile végétale (olive, sésame, pépin de raisin etc…..)
1/8 de tasse (28gr) de cire d’abeille

Faire fondre la cire, ajouter l’huile et refaire chauffer le tout, mélanger. Mettre en pots. Laisser refroidir. Il n’y a pas plus simple et pas de dérivés pétrolier dedans.

Recette de pommade au souci:
A la vaseline maison vous pouvez ajouter une poignée (70gr) de fleurs de souci (calendula) fraîches
Portez le mélange à ébullition et remuez bien
Passez le mélange dans une étamine en pressant bien. Laissez refroidir. Mettez en pot.
Idéal contre les plaies et blessures, brûlures au premier degré ou coups de soleil, érythèmes fessiers.
Appliquez plusieurs fois par jour.

2. La croûte de lait

Très fréquente chez les bébés, mais sans gravité. Plus disgracieux et parfois irritante pour le petit bout. Quelques gestes simples au quotidien en viendront à bout rapidement.

Première méthode :
L’huile d’amande douce ou l’huile d’olive
Chaque soir, appliquez sur le cuir chevelu de votre bébé un peu d’huile végétale et massez. Laissez toute la nuit, le lendemain matin, rincez la tête avec du savon de Marseille ou un shampoing doux, renouvelez chaque jour jusque disparition complète des croûtes de lait. Vous pouvez aussi le faire deux heures avant le bain.

Prenez de préférence des huiles bio.
Pour graisser les cuir chevelu, les médecins conseillent parfois d’employer de la vaseline, tel que vu plus haut c’est un dérivé de pétrole, il vaut mieux l’éviter ou utiliser la recette de vaseline maison, mais inutile de rajouter la cire d’abeille, l’huile végétale seule fera parfaitement l’affaire.

Seconde méthode:
Le lait maternel.
Si vous allaitez votre bébé, récupérez-en un peu et appliquez-le sur les croûtes de lait, elles s’enlèveront facilement en les pinçant entre les doigts. Si elles collent encore appliqué un peu d’huile végétale.

Quelques plantes pour aider:

L’ortie, le souci, la pensée, les feuilles et écorce d’hamamélis.

3. La poussée de dent

Ma nounou d’enfer aime beaucoup le camomillia en homéopathie, pour les petites quenottes qui sortent.
Le collier d’ambre également très recommandé, ainsi que les racine d’iris, de guimauve, de violette ou de réglisse à mâchouiller ou aussi une carotte simplement par contre, pas avant 6 mois et en tout cas préférer un légume bio.

Les huiles essentielles pour aider:

Huile essentielle de clou de girofle (Eugenia Caryophillus = Syzygium Aromaticum)
Versez une à deux cuillerées à soupe d’huile végétale dans une coupelle, ajoutez une goutte d’huile essentielle de clou de girofle et mélangez. Cette mixture soulage les douleurs gingivales. Avant de vous en servir pour frotter les gencives de l’enfant, testez-la sur vous pour vous assurer qu’elle n’est pas trop forte. Si la sensation est désagréable, rajoutez un peu d’huile végétale et réessayez. N’appliquez jamais d’huile essentielle de clou de girofle pure sur la gencive d’un enfant, sous peine de provoquer une forte irritation.

Huile essentielle de camomille (Chamaemelum nobile)
Deux fois par jour, versez une goutte d’huile de camomille (Chamaemelum nobile) diluée dans une cuillère à soupe d’huile végétale sur un coton et tamponnez la gencive. Cette huile de couleur bleue a un effet apaisant sur la peau et les muqueuses irritées.

Voilà de quoi soulagé au naturel vos petits bouts pour ces quelques maux.