Proche de vous, l’argile est un miracle de la nature !

Je voulais vous parler de l’argile, je ne vous ai pas oublié, j’ai juste été un peu prise c’est dernier temps, reprise du travail, déménagement etc. et oui les choix dont je vous ai parlé on été fait, un peu à contrecoeur au départ, mais tout c’est mis tellement vite en place que ça ne peut être que juste comme cela. Par contre, j’ai un peu moins de temps pour vous et mes articles risquent d’être un peu plus espacé, mais ne m’oubliez pas surtout

L’argile donc, matériel très proche de l’homme depuis toujours autant pour la construction de ses habitations, que pour divers ustensiles ou encore pour se soigner.

En contact directe avec le soleil, l’air et l’eau dont elle capte les principes vitaux l’argile est une source puissante de régénération physique, c’est une matière intelligente, miraculeuse qui joue avec les couleurs et nous fait du bien à l’intérieur comme à l’extérieur.

Hippocrate, père de la médecine dont j’ai déjà parlé, louait ses vertus. Parmi ses multiples propriétés notons, antiseptique, bactéricide, cosmétique, nettoie et purifie le sang, absorbant et adsorbant à ne pas confondre, en effet par son action absorbante elle a la capacité de retenir l’eau, le gras, les gaz etc. elle peut absorber jusqu’à huit fois son poids. Un produit remarquable donc comme masque pour les cheveux gras par exemple il absorbera le sébum sans agresser.
Son pouvoir adsorbant lui, donnera la faculté d’attirer les toxines et les impuretés, puis de les fixer.

Si les scientifiques essayent de tout expliquer dans ce cas, ils ont encore bien du mal à comprendre, l’argile a semble-t-il des réactions propres à elle-même selon l’individu et ses besoins. En utilisant les éléments de la nature, ce n’est pas à une substance inerte que nous faisons appel, mais à la vie. L’argile peut agir de bien diverses manières. La connaissance de ces propriétés serait toutefois insuffisante à l’explication de la puissance d’action de l’argile. Nous savons qu’elle est un puissant agent de stimulation, de transformation et de transmission d’énergie.

Quelle argile employer ?

L’argile est une terre grasse lorsqu’elle est humide et sur laquelle rien ne pousse. C’est la terre glaise des modeleurs et potiers. Elle peut être verte, rouge, jaune, grise, blanche, rose etc. Chacune à ses propriétés et il faut prendre celle qui correspond le mieux à l’affection à traiter.

On peut la trouver dans le sous-sol des jardins, à un mètre environ, il est bien d’utiliser une argile proche de chez soi si l’on en trouve, autrement il est facile de s’en procurer chez un herboriste ou en carrière ou chez un potier ou céramiste dans ce cas veiller à ce qu’elle soit vierge surtout pour l’usage interne. Par vierge j’entends n’ayant subi aucun traitement, mélange ou cuisson.

Plus l’argile a été exposée au soleil, à l’air, à l’eau, plus elle est active, mais il y a toujours un lien d’affinité. La même argile peut avoir un résultat spectaculaire chez l’un et sembler inopérante chez l’autre. En réalité elle agit toujours, mais plus ou moins rapidement selon l’affinité. Trouvez donc votre propre affinité.

En règle général l’argile verte est facile à trouver, c’est la plus commercialisée et elle répond à de nombreux besoins.

Quelques propriétés.

Par voie interne

  • Infection : pour toutes les infections interne et externe.
  • Diarrhée
  • Anémie : l’argile comble les carences en minéraux.
  • Désinfection : l’argile nettoie le sang, stoppe la prolifération microbienne dans l’intestin et reconstitue la flore intestinale.
  • Vermifuge : l’argile évacue les vers présents dans les intestins
  • Ulcères : l’argile constitue un excellent pansement, et agit sur les irritations et ulcérations des voies digestives
  • Rhumes, angines : faire fondre un peu d’argile sur la langue

Préparation

Mettre une cuillère à café d’argile (une demi-cuillère à café pour les enfants jusqu’à 10 ans) dans un demi-verre d’eau, une eau du robinet fait très bien l’affaire l’argile neutralise les odeurs de chlore et entraîne l’élimination des substances indésirables de l’eau. Faire la préparation quelques heures avant, pour que l’argile libère ses éléments, idéalement le soir pour le boire le matin à jeun.

La préparation peut être bue le matin à jeun, le soir au coucher ou dans la journée minimum 30 minutes avant le repas.

Utiliser un verre épais ou en grès, pas de plastique ni de cristal l’argile le pulvérise en très peu de temps. N’utilisez pas de cuillère en métal pour mélanger, préférez une cuillère en bois

Les premiers jours, pour laisser le temps au corps de s’habituer à l’action de l’argile, ne buvez que l’eau, les jours suivants, mélanger progressivement un peu d’argile avec l’eau, chaque jour davantage. Pour finir par boire la totalité de l’eau et de l’argile.

Une cure d’une durée de trois semaines (21 jours) un verre par jour est recommandé au printemps et en automne.

En cas de diarrhée on peut boire deux ou trois verres d’eau argileuse par jour.

En cas de maladie, prendre un verre par jour tant que dure la maladie, prolonger d’une semaine le traitement après disparition des symptômes.
Si le traitement dure plusieurs mois, après 21 jours faire un arrêt d’une semaine avant de recommencer, éventuellement changer d’argile.

Par voie externe

  • Soin de beauté : tels les masques du visage
  • Toutes blessures et traumatismes : entorses, coupures, bosses, coups, plaies même ouvertes. L’argile nettoie la blessure en enlevant les saletés, soulage la douleur, fait disparaitre l’enflure, résorbe le bleu, évite infection et cicatrise.
  • Brûlure : empêche la formation de cloques si appliquée rapidement et calme très vite la douleur.
  • Cicatrisation : l’argile accélère la cicatrisation et est utilisée dans certains hôpitaux dans ce but.
  • Fièvre, coup de chaleur : un cataplasme d’argile poser sur la nuque et le bas-ventre absorbent la chaleur en trop.
  • Problèmes dentaires : un cataplasme sur la joue atténue la douleur, on peut aussi mettre de l’argile dans le trou de la dent, ça n’empêche pas la visite chez le dentiste mais ça soulagera en attendant ou après, on peut aussi en faire un dentifrice naturel.
  • Abcès, panaris : un cataplasme d’argile accélère le mûrissement, l’ouverture et la cicatrisation.
  • Inflammations, infections : l’argile enraye une inflammation dès ses débuts ou la soignera si elle est déjà installée. Angine, pharyngite, bronchite etc.

Cette liste n’est nullement exhaustible, l’argile peut être utilisée pour de nombreux autres problèmes moins ou plus grave. Dans le cas de troubles sérieux concernant des organes profonds mieux faut consulter un professionnel de la santé. Exemple de troubles ayant été traités avec l’argile : trouble de la vésicule biliaire, des reins, du foie, hépatites, arthrite, sciatique, kystes, calculs, goutte, hernies etc….

Vous pouvez aussi trouver des livres détaillants l’utilisation de l’argile comme celui-ci dont je me suis inspirée pour cet article.
L’Argile qui guérit : Mémento de médecine naturelle de Raymond Dextreit

ou un autre tout simple et pas chère qui donne déjà pas mal d’information intéressante L’argile, c’est malin

L’argile à des vertus magiques et remarquables, elle répare même parfois là où l’on croyait ne rien pouvoir faire, je vous invite vivement à la tester.

Recommandation.

Par contre il faut agir avec discernement avant d’utiliser l’argile en traitement interne. Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin si vous êtes sous médicationCette cure n’est pas compatible avec la prise de médicaments car les capacités d’adsorption de l’argile peuvent neutraliser les principes actifs des médicaments. L’argile doit être bue à des heures de distance d’une prise de médicaments. Cette cure est aussi à éviter si problème de constipation, d’occlusion intestinale, d’hypertension.

Elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 36 mois également.