c’est le printemps, si on parlait des cycles de la vie?

C’est le printemps, moment du renouveau, l’éveil de la nature et des premiers rayons de soleil. Je sors de mon hibernation et revient doucement à vous.

Et oui en bon lion, j’aime le soleil et je me retrouve donc souvent en baisse d’énergie en hiver, manque de lumière, manque d’énergie.

Définitivement, je dois aller vivre au soleil en hiver, voilà un rêve à rajouter à ma liste, l’hiver au soleil, euh c’est déjà fait!

Le bon côté, je me tourne vers moi-même. Avec l’aide de quelques personnes en ce moment, comme Pascal Colombani avec son booster de vie et ses 7 jours pour changer de vie, une énergie superbe et motivante ou encore Caroline Bachot avec ses vidéos gratuites pour « transformez votre vie ». Je vous les conseille ça fait un bien fou.

Chacun peut trouver ce qui lui convient le mieux et surtout son cycle de vie ou on parle parfois de biorythme. Certain préfère l’hiver et d’autre l’été. Notre vie actuelle nous permet difficilement de vivre selon nos rythmes et nos cycles.

Les femmes particulièrement connaissent cela, chaque mois, elles ont leur cycle comme la lune, on parle même de cycle lunaire dans certaines peuplades. Avant, dans les temps anciens, la femme vivait selon ses cycles, selon la période de sa lunaison. Souvent on dit que des femmes vivant ensemble finissent par avoir leur lune ou cycle menstruelle, pour ceux qui se demanderaient de quoi je parle, en même temps. Je confirme cela, car quand ma fille était chez moi, il était très fréquent qu’on soit réglée en même temps, je ne crois pas aux coïncidences et cela c’est aussi affèrer avec d’autres femmes.

Ce qui veut dire que dans les peuplades où tous vivaient en symbiose, les femmes étaient dans les mêmes cycles. Ce cycle lunaire, ben oui, n’oublions pas que le cycle de la lune dure 28 jours tout comme la femme. Nous pouvons doncassocier ce cycle au phase de la lune, la phase pré-ovulaire correspond à la lune croissante, la phase d’ovulation correspond à la pleine lune, période d’ouverture à l’autre, d’extraversion, logique notre côté inné cherche la reproduction donc nous allons nous pavaner et parader pour trouver le reproducteur. Je sens certaine avoir les poils qui se dressent et réagir, mais c’est la vérité, c’est simplement une période d’ouverture sans jugement. La phase prémenstruelle correspond à la lune décroissante et la menstruation à la nouvelle lune, phase d’introspection, de repli sur soi sans note négative, un repli qui va chercher les forces féminines en soi au plus profond de soi.

Il y a beaucoup à dire sur cette période de la femme. Le début de la menstruation était fêtée comme la marque de féminité, la bénédiction de la Déesse avant que notre société devienne patriarcales et considère le sang menstruel comme tabou et même associé à la contamination. Je parlais de comportement inné, mais ici encore tout le poids de ces pensées est ancré en nous.

Beaucoup d’auteurs ou mouvement féminins ont oeuvrés pour rendre aux femmes le sentiment du caractère sacré de leurs corps et de remettre à l’honneur la tradition selon laquelle le cycle menstruel était honoré. La revue rêve de femmes  vous propose des articles très intéressants à ce sujet.

La famille et la vie active ne permet pas de suivre nos cycles ou très peu, nous devons nous adapter. Nous octroyer des périodes à nous, entrer en contact avec la lune. On parle des femmes, mais les hommes également peuvent le faire, vous aussi messieurs vivez des cycles, probablement moins marquer que nous les femmes, enfin je suis mal placée pour en parler. Qu’en pensez-vous messieurs ?